Comment faire le choix de son premier job ?


Une fois son diplôme en poche, le nouveau diplômé débarque sur le marché de l’emploi. Souvent, le premier emploi constitue un tremplin déterminant pour tout son parcours professionnel. Il sert à valider une formation et à avoir de l’expérience, mais aussi, pour capitaliser des compétences. Cependant, le nouveau diplômé est souvent obligé de choisir par défaut, le premier emploi qui se présente, de peur de ne plus en trouver et de rester chômeur trop longtemps après avoir terminé ses études.

Première question : quel est le métier voulu ?

Le processus de recherche du premier emploi passe obligatoirement par une étape de définition et de priorisation de ses critères de choix. Selon ses compétences et de ses objectifs professionnels et personnels, le fraîchement diplômé doit choisir selon plusieurs paramètres. Ce sont entre autres, la fonction, le secteur d’activité, la nature et la taille de l’organisme d’intégration, la localisation de l’entreprise, la rémunération, mais aussi, les opportunités d’évolution et de carrière, ainsi que le prestige. Il devra aussi prendre en compte la culture interne de la société, ses valeurs sur lesquelles le futur employé doit s’aligner, et autres. De toute évidence, les jeunes diplômés veulent opter pour des grands groupes pour assurer leur avenir et avoir un bon CV. Cependant, il est fortement conseillé de choisir les PME, pour commencer, car elles sont susceptibles de leur offrir une expérience plus formatrice avec une organisation plus simple à comprendre donc, il y aura plus d’appropriation et d’imprégnation. Par ailleurs, ces dernières seront aussi en mesure de leur accorder plus de responsabilités, de leur octroyer de la prise d’initiative plus large, mais aussi, avec un exercice de fonctions transverses, et sans oublier la possibilité de se démarquer et de démontrer les compétences et les talents du jeune recrue.

La confrontation de la vocation face aux débouchés

Après le choix de la boîte qui réponde à ses attentes, le candidat doit mener une analyse des besoins et des tendances du marché de l’emploi, en parallèle à ses propres priorités. Ainsi, il passera au crible la définition des secteurs et des fonctions qui ont tendance à recruter. Il devra aussi voir les profils qui sont souvent recherchés par les employeurs, ainsi que de la situation géographique inhérente au secteur d’activité souhaité. Le candidat sera même obligé de faire preuve de réalisme face aux diverses possibilités qui lui sont offertes et devra se résoudre à sacrifier ses « idéaux », s’il aime un secteur ou un emploi en particulier.

Les souhaits professionnels face aux offres d’emploi disponibles

Comme le parcours professionnel est de plus en plus diversifié, le candidat doit faire preuve de souplesse et de flexibilité, pour le choix de son premier emploi. Dans certains cas, il est recommandé d’exercer, en priorité, une fonction identifiée comme une condition pour avoir, a posteriori, l’emploi visé au préalable. De ce fait, il devient courant de voir qu’un candidat entrant dans son premier emploi, débute par un CDD ou des missions d’intérim. Ces contrats permettent d’avoir des expériences, et au final, d’obtenir un CDI ou d’avoir une promotion plus sûre. Le candidat devra tout de même, essayer de toujours garder à l’esprit que le premier emploi est un moyen d’apprendre un métier, mais aussi, de comprendre l’entreprise et d’y grandir. Cela, même si la plupart des jeunes diplômés veulent exercer rapidement des responsabilités. Pour arriver à cela, le nouveau diplômé activera l’ensemble des réseaux et des canaux de recrutement et d’information, comme les professionnels du recrutement. Et à l’heure d’Internet, il ne faut pas oublier d’entretenir son e-réputation sur les réseaux professionnels, pour rester visible sur la toile. Mais également, même si les réseaux sociaux multiplient les opportunités de mise en relation, il faut avant tout miser sur un réseau de contacts établi sur des activités concrètes. En somme, le choix du premier emploi n’est pas une mince affaire, mais il faudra être combatif pour monter en compétence rapidement et mettre les chances de son côté afin d’arriver au vrai poste convoité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *