Etapes essentielles d’un recadrage réussi


En tant que manager, vous souhaitez que chacun de vos collaborateurs donne le meilleur de lui-même pour le bénéfice de l’entreprise, ce qui impactera positivement sur chaque membre de l’équipe. C’est cela la réussite.

La réussite au coeur de votre management

Mais pour que le travail se déroule dans les meilleures conditions, vous êtes conscient qu’il faudra vous montrer plus ferme lorsque l’un ou certains de vos subordonnés sortent des rangs. Prévenez le fautif que vous aimeriez avoir un entretien avec lui à telle date, à telle heure, dans tel bureau. De votre côté, préparez ce que vous allez dire, n’oubliez rien, notez si besoin les points à éclaircir, par ordre d’importance. Répétez-vous que cet entretien n’a pas pour but d’enfoncer davantage votre subordonné mais de mettre les points sur les « i » et pour que la collaboration continue au mieux. Le jour venu, exprimez clairement ce que vous lui reprocher, avec preuves à l’appui, et dites-lui ce que vous attendez qu’il fasse en guise de réparation. Soyez le plus limpide qui soit, tout en étant calme et zen.

Un dialogue

Faites en sorte que cet entretien soit un dialogue et non un monologue dont vous serez le seul à prendre la parole. Lorsque vous avez fini, donnez-lui l’occasion de présenter les choses de son point de vue, il aura encore plus de respect envers vous car vous ne vous comportez pas en despote dictateur envers lui. Demandez-lui ensuite de reformuler vos attentes afin de vous assurer qu’il a bien assimilé votre rappel à l’ordre et vos directives. Qu’il dise ce qu’il envisage de faire pour atteindre les objectifs que vous lui avez fixés. Si nécessaire, mettez par écrit ce qui vient d’être dit pour que le dérapage commis ne se reproduise plus et ensuite, surveillez-le de près pour suivre son évolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *